WANDERING SOULS.

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes   flood  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PDM. ❝ Close your eyes, make a wish. ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MODO ♦ may the odds be
ever in your favor.

avatar

✄ NOMBRE DE CYCLES : 1620
✄ A ATTERRIT : 19/03/2011


heart and soul
ϟ AGE : 29 ans △ 10 ans
ϟ SOME FRIENDS : Lune-de-feu △ Caleb △ Finnick
ϟ YOUR ROLE PLAY :
MessageSujet: PDM. ❝ Close your eyes, make a wish. ❞   Ven 6 Avr - 18:15

Perle-de-miel alias
Abigaël Blue Winchester

❝ Les larmes me viennent à chaque fois que je vois un joli coucher de soleil. Ou parfois quand je mange une tartine au beurre de cacahuètes. ❞



29 ans △ 10 ans △ Diane Kruger △ Soigneur △ La planète des fleurs, puis la Terre △ Célibataire △ Hôte présent.

Alors, il parait que t'as un véritable caractère de pig c'est vrai ? Un caractère de cochon ? Non, je ne me qualifierai pas de la sorte. Au contraire, je suis tout sauf revêche et colérique. Les âmes, de toute manière, ne sont, de nature, pas comme ça. Nous sommes tout le contraire, des anges à l'état pur. Joyeuse, honnête, joviale. Nous prônons la non-violence, nous ne polluons pas. En clair, nous prenons soin de nous et de ce qui nous entoure. Nous sommes respectueuses, avant tout. Peut-être que tout cela entraine une certaine naïveté du côté des humains qui nous trouvent complètement idiotes et trop... Gentilles. Eux ne comprennent pas qu'il ne puisse y avoir que du bons chez quelqu'un. C'est navrant, mais il faut bien s'y résoudre. Les âmes, c'est le bien.
Après, il y a le caractère de nos hôtes, nos expériences, qui peuvent interférer. Ayant passer six ans dans le corps d'un hôte et d'avoir exercer le métier de Traqueur, on ne peut pas dire que je sois encore si pure et innocente que ça. Mais j'essaie de me racheter, de changer pour redevenir quelqu'un de bien. Traquer, attraper, tuer, ce n'est plus pour moi. Plus depuis que j'ai perdu toute la confiance que j'avais en moi et toute la joie de vivre des âmes. On m'a retiré la chose la plus chère que j'avais, et j'ai mis beaucoup, beaucoup de temps à m'en remettre. Je ne peux même pas dire que j'ai guéri, la plaie est encore béante, à deux doigts de se rouvrir. Gaby, l'âme de mon hôte, est toujours présente. Et malgré ce qu'on pourrait penser, elle m'a beaucoup aidé et m'a soutenu pour remonter la pente et réapprendre à vivre. Cela fait dix ans que nous coexistons, et je peux vous assurer avec un sourire sincère que je vais mieux. Plus de crises de larmes, presque plus de cauchemars. Cet épisode douloureux de ma vie est quasiment derrière moi.
Maintenant je souris, je rigole, je me confonds dans la foule des âmes. J'ai choisi de devenir soigneur, car sauver est plus bénéfique pour moi que traquer. C'est ma manière à moi de me racheter, de tirer définitivement un trait sur mon passé, sur le fait que j'ai pu faire des mauvaises choses et que j'en ai payé les conséquences en perdant mon bébé.

Que penses-tu de la terre ? Les hommes en cavales te font fantome ? Au début j'étais fière, je me sentais puissante du fait que nous envahissions une planète et que le peuple indigène était trop bête pour se rendre compte de quoi que ce soit. Nous étions comme des espions en territoire ennemi. C'était jouissif. Et puis il y a eu le retournement de situation, et l'âme puissante s'est retrouvée complètement détruite, démunie. On m'a retiré mon bébé, et je prends cela comme une punition. A trop vouloir faire sa belle, on en paie les conséquences un jour ou l'autre. Depuis, j'ai changé de point de vue vis à vis des humains. Je ne me crois plus supérieure à eux, au contraire. Ils représentent tout ce que nous ne sommes pas, tous les défauts du monde. Ils sont violents, cruels, sans état d'âme. Ils me font peur, car je me suis rendue compte qu'ils étaient capables du pire. Capables de poignarder une femme enceinte, capables de tuer de ce fait un petit être innocent et sans défense.
Gaby m'a toutefois appris à nuancer mes avis sur ces humains. Elle était une bonne humaine, douce et serviable. A l'égal des âmes, même. Comme quoi tout n'est pas tout noir chez les humains. Ce qui me redonne un peu d'espoir en l'humanité. Cela ne veut toutefois pas dire que je suis prête à les aider, non, la blessure est encore trop profonde en moi. Mais je suis prête à leur donner le bénéfice du doute, que peut-être tous ne méritent pas le sort que nous leur imposons.
Sinon, les enfants-âmes tu veux les mwaha ou les calin ? Je n'ai pas vraiment d'avis bien nets sur les enfants-âmes. Je ne sais pas trop quoi en penser, en fait. Il m'arrive d'en voir à l'hôpital pour diverses raisons. Disons qu'ils sont comme les vrais humains. Soit ils sont bons, soit ils gardent en eux les instincts sauvages des hommes. Je dirai qu'il faut faire du cas par cas avec eux. Isolés les cas les plus rebelles, et encourager ceux qui se comportent comme de vraies âmes. Mais je reste tout de même assez pessimiste à leur sujet. Après tout, ils restent des hommes. Et même s'il existe des exceptions, les hommes sont des monstres, c'est dans leur nature.




Dernière édition par Perle-de-miel le Dim 8 Avr - 8:50, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODO ♦ may the odds be
ever in your favor.

avatar

✄ NOMBRE DE CYCLES : 1620
✄ A ATTERRIT : 19/03/2011


heart and soul
ϟ AGE : 29 ans △ 10 ans
ϟ SOME FRIENDS : Lune-de-feu △ Caleb △ Finnick
ϟ YOUR ROLE PLAY :
MessageSujet: Re: PDM. ❝ Close your eyes, make a wish. ❞   Ven 6 Avr - 18:15



Première vie. Perle-de-miel.
Planète des fleurs.

Ma vie a commencé sur la planète des Fleurs. Mon âme a été insérée dans une jeune pousse, une parmi tant d'autres. On me nomma Perle-de-miel, en rapport avec le grain de pollen luisant qui s'était déposé au moment de mon éclosion sur mes pétales.

Mon cycle sur cette planète ne révèle rien de particulier, si ce n'est l'harmonie, la paix, l'amour que j'ai pu apprécier. J'ai grandi, je me suis formée dans un monde sein, tranquille. Les doux rayons des astres lumineux réchauffaient continuellement nos pétales et illuminés nos cœurs. Nous, âmes et fleurs, ne formions qu'un, étant toutes reliées les unes aux autres. C'était un doux sentiment de sécurité, d'unité. Nous étions soudées, rien ne pouvait nous nuire. La fraternité, le calme, l'harmonie. Les trois adjectifs qui me viennent à l'esprit lorsque je repense à cette planète et à la vie que j'ai eu là-bas.

Lorsque mon cycle a pris fin, et que mon âme a été retirée que mon hôte, j'ai décidé de changer de planète. Malgré l'aspect paisible de cette planète, je sentais au plus profond de mon être qu'elle n'était pas faite pour moi. J'étais trop jeune, j'avais envie de vivre quelque chose de plus grand, de plus fort, de plus intense. A cet époque on commençait à parler d'une nouvelle planète, la Terre. Planète éloignée, encore inconnue par la plupart d'entre nous, qui n'avaient pas encore eu le temps d'aller faire un cycle là-bas. Elle n'était d'ailleurs pas encore ouverte au peuplement, car la population indigène montrait une certaine réticence face à la colonisation.

L'idée de participer à cette histoire me traversa l'esprit, devenant clairement tentante. Je voulais moi aussi participer à la colonisation, mettre une brique dans cette construction. C'est pourquoi, après mon cycle sur la planète des Fleurs, je partis vers la Terre.





Dernière édition par Perle-de-miel le Ven 6 Avr - 20:08, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODO ♦ may the odds be
ever in your favor.

avatar

✄ NOMBRE DE CYCLES : 1620
✄ A ATTERRIT : 19/03/2011


heart and soul
ϟ AGE : 29 ans △ 10 ans
ϟ SOME FRIENDS : Lune-de-feu △ Caleb △ Finnick
ϟ YOUR ROLE PLAY :
MessageSujet: Re: PDM. ❝ Close your eyes, make a wish. ❞   Ven 6 Avr - 19:33



Deuxième vie. Eileen.
Planète Terre.

Eileen Lux Aslong avait 34 ans lorsqu'elle fut capturée. C'était en 1996. L'une des premières à devenir un hôte. L'invasion des âmes était encore secrète, se déroulant dans l'ombre. Je fus insérée dans son corps au début du printemps. Mon caisson venait d'arriver de la planète des Fleurs.

J'étais en sommeil depuis plusieurs années, le temps du trajet. Lorsque j'ouvris les yeux, de nombreuses sensations envahirent mon corps. Tout était nouveau pour moi. J'avais beau avoir vécu pendant tout un cycle, j'avais l'impression de naitre. De renaitre, même. Sur cette planète il y avait des odeurs, des milliers de détails, de couleurs. La première chose que je me souviens reste l'odeur de rose du Soigneur qui avait pris en charge mon opération. Puis ça avait été le vent frais qui s'insérait dans la pièce grâce à la fenêtre que l'on venait d'ouvrir. Il y avait une odeur de grillades, les voisins devant faire un pic-nique. On me nomma Eileen, car mon hôte s'appelait ainsi. Pour éviter principalement qu'une faute soit commise en se trompant de nom par exemple. Il ne fallait surtout pas que les humains ne se doutent de quelque chose.

Eileen n'avait pas eu une vie qui sortait de l'ordinaire. Directrice d'une université, mariée depuis quatre ans, et désireuse d'avoir un enfant. Sa vie avait basculé lorsque son mari lui avait fait prendre un puissant somnifère. Son mari était devenu un hôte depuis quelques semaines déjà, et elle ne s'en était pas rendu compte. Preuve que notre colonisation était efficace.

Nous avions choisi Eileen compte tenu de son statut au sein de la société. Sa proximité avec de nombreux jeunes humains était un avantage non-négligeable pour nous. L'université était un endroit privilégié car il était facile de trouver un prétexte pour prendre à part un humain et de l'insérer. Un centre d'insertion a d'ailleurs vu le jour dans les sous-sols de l'université, Eileen pouvant aisément mettre sous couverture et à disposition un laboratoire.

Outre mon statut de directrice en rapport avec le métier qu'exerçait mon hôte, j'obtins rapidement le statut de Traqueur à part entière. Il était plus facile comme ça de choisir les futurs hôtes et de les appâter. Malgré la difficulté des entrainements sur le point moral, je montrai une certaine aptitude pour faire ça. J'avais un caractère fort, j'étais résolue, et visiblement aussi je ne supportais pas l'échec. Le mari d'Eileen, Maxim, était lui aussi un Traqueur. Le fait que nous étions mariés facilitait une fois de plus notre couverture. Malgré que nous ne nous connaissions pas, nos hôtes s'aimaient. Et leurs sentiments détinrent sur nous. C'était comme si au final nous nous connaissions depuis toujours.

Ce petit manège dura six ans. Le nombre d'âmes insérées dans les corps augmentait un peu plus chaque jour, et les humains ne semblaient toujours pas s'en être rendu compte. Tout allait bien dans le meilleur des mondes, en somme. Maxim et moi allions être parents, concrétisant le souhait de nos hôtes et nos envies personnelles. J'étais enceinte de six mois.

Mais il semble toujours y avoir un "mais". Un matin ma vie bascula. Alors que tout semblait gagner, il y eu un retournement de situation. Un humain avait compris le sort qui l'attendait lorsque Maxim et moi vinrent le chercher. Tout se passa très vite. Une lame brilla sous les lueurs des lumières du laboratoire, et vint se nicher au creux de mon ventre. Éberluée, tétanisée, je m'écroulais sans un cri. Malgré mes entrainements, mes mises en situation, je n'avais jamais été préparée à ça. Maxim se jeta sur moi pour me protéger, et reçut à son tour un coup de couteau entre deux côtes. Dans un râle il s'écroula à côté de moi. L'humain, pris à son tour de panique, s'enfuit à toute jambe, nous laissant tous les deux nous vider de notre sang.

Il fallut attendre une trentaine de minutes avant que l'on nous découvre. Mais il était trop tard, j'avais perdu mon bébé. Notre bébé. Maxim était dans le coma depuis dix minutes, une flaque de sang autour de lui. Il échappa à la mort de justesse. L'un comme l'autre, même si nous étions en vie, fûmes traumatisés. Nous passâmes plusieurs semaines à l'hôpital, en soins intensifs. Mais nos souffrances étaient surtout morales. Nous avions été agressés, on avait voulu nous tuer. Et nous avions perdu notre bébé.

Maxim ne réussissait pas à faire face. C'est pourquoi il décida de partir. Il haïssait son corps, il haïssait les souvenirs qu'il avait avec lui. Il changea donc d'hôte, un soir, sans me prévenir. Comme un voleur. Mais peut-être était-ce mieux comme ça. Au final je ne sus jamais où il était, où il vivait. Mais je comprenais son choix. Et je décidai peu de temps après de l'imiter. Oublier ce cycle, recommencer à nouveau, à zéro. Et ne pas refaire les mêmes erreurs.




Dernière édition par Perle-de-miel le Sam 7 Avr - 10:00, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODO ♦ may the odds be
ever in your favor.

avatar

✄ NOMBRE DE CYCLES : 1620
✄ A ATTERRIT : 19/03/2011


heart and soul
ϟ AGE : 29 ans △ 10 ans
ϟ SOME FRIENDS : Lune-de-feu △ Caleb △ Finnick
ϟ YOUR ROLE PLAY :
MessageSujet: Re: PDM. ❝ Close your eyes, make a wish. ❞   Ven 6 Avr - 19:34



Troisième vie. Perle-de-miel.
Planète Terre.

Abigaël Lux Winchester avait 19 ans lorsqu'elle fut capturée. Malgré qu'elle fusse au courant de l'invasion des âmes, elle n'opposa aucune résistance notable. Surement s'était-elle rendue à l'évidence qu'il fallait accepter ce choix car il n'y avait aucune autre solution.

Gaby faisait depuis deux ans des études de médecine. Études qu'elle adorait mais qui lui prenaient beaucoup de temps. Elle était née au Texas, même si pour les études elle était partie à Washington. Bien loin des siens. Elle avait laissé derrière elle son frère jumeau, Caleb. Ces derniers avaient été pendant toute leur enfance collés ensemble. Une complicité fusionnelle les liait. Mais Caleb n'avait pas apprécié que sa sœur s'en aille, qu'elle l'abandonne. Du coup, suite à de nombreuses disputes, ils avaient coupé les ponts. Cela faisait deux ans qu'ils ne s'étaient pas parlés, et Caleb manquait cruellement à Gaby. Ses dernières pensées, lorsqu'elle fut capturée, furent "Je ne lui ai même pas dit que je l'aimais".

Peut-être fut-se ce dernier et seul regret qui poussa Gaby à se battre après sa capture. Ajouté à ma faiblesse mentale à cause de la perte de mon bébé et de mon précédent échec avec Eileen, le résultat final fut que je ne fus pas assez forte pour chasser définitivement l'âme de Gaby. Un nouvel échec à mettre sur ma liste, une nouvelle fracture dans mon âme déjà bien amochée. Gaby dut ressentir toute cette peine, toute cette détresse morale. Son esprit compatissant et bienfaiteur dut prendre le dessus sur ce qui lui arrivait. Et elle décida de m'aider, de m'épauler. Elle aurait très bien pu faire de ma vie un calvaire en parasitant mes pensées, mais elle n'en fit rien. Elle ne demandait qu'une chose, qu'en échange je ne fasse pas de mal aux humains. Elle ne demandait pas que je les sauve, mais que du moins je n’interfère plus dans leur capture. Et aussi elle gardait espoir de retrouver son frère, d'enfin pouvoir lui dire ce qu'elle avait sur le cœur et qu'il y a des années elle n'avait pas eu le courage de lui avouer. Elle voulait lui dire qu'elle l'aimait, qu'elle était désolée d'être partie, et qu'elle regrettait toutes les paroles acerbes qu'elle lui avait dit au moment de se dire au revoir.

J'ai tiré un trait sur mon ancien métier de Traqueur, j'ai même décidé de me renommer Perle-de-miel, qui fut mon premier prénom. Symbole passé de l'harmonie et de la paix qui m'envahissaient sur la planète des Fleurs.

Lorsque je pris le contrôle du corps, je décidai de poursuivre les études de médecine. C'était, après tout, ce que voulait Gaby. Se plonger dans les études, ne pensait qu'à ça. Au fond, c'était ce qu'il me fallait. Penser à quelque chose, et ne plus penser à rien d'autre. L'humain, le bébé, Maxim... Au fil des mois, des années, ils furent oubliés. Peu de personnes sont au courant de cette étape de ma vie. Je ne vais pas dire que je mens, mais je ne dis pas de moi-même la vérité. Même si je n'en parle plus, et que j'y pense moins, je ressens toujours une douleur à l'évocation de ces souvenirs.

Mais j'ai réussi à relever la barre, à reprendre le contrôle de ma vie. Je suis devenue un soigneur, j’excelle même dans ce domaine. Sauver s'avère plus bénéfique que tuer, au fond. J'ai réappris à vivre, à me faire des amis, à succomber à certains plaisirs comme manger une tablette de chocolat ou encore sourire aux inconnus juste parce que je sais que ça leur fait plaisir. Dire que j'ai réussi sans l'aide de Gaby serait un mensonge. Elle est mon pilier. Toujours là quand j'ai besoin d'elle, à me raconter des souvenirs, ses impressions. Elle m'a appris le pardon, chose que je ne pensais pas pouvoir ressentir.

Oui, j'ai réussi à pardonner à cet humain. Car en se mettant à sa place, je pense que moi aussi j’aurais paniqué, et que j'aurai tout fait pour rester en vie. Je ne dis pas que je cautionne ce que cette humaine a fait. Mais je comprends qu'elle ait pu avoir eu ce genre de réactions. Cela a brisé ma vie, mais j'ai réussi à m'en remettre. Ce qui est fait est fait, de toute manière. Je n'aspire à présent que de vivre une vie des plus normales. A profiter, à recommencer à aimer, même si j'avoue garder quelques séquelles à ce sujet. J'ai toujours la boule au ventre lorsque j'entends parler des humains. A présent ils sont devenus méchants, voleurs, violents. Ils ne sont plus innocents comme les premiers que nous capturions. Ils sont dangereux, et je n'ai plus du tout envie d'avoir des contacts avec eux. Ils me rappellent trop de mauvais souvenirs.

J'ai quitté Washington il y a six mois, une place de Soigneur m'étant proposée à Tucson, où une niche de rebelles semblait encore être active. Beaucoup de soigneurs étaient attaqués là-bas, certains, de peur, préféraient des zones exclusivement remplies d'âmes. J'ai longuement hésité à prendre ce poste, car je savais qu'il y avait des chances que je recroise des humains. C'est Gaby qui a réussi à me convaincre. Je crois que malgré toutes ces années, elle garde espoir de retrouver son frère. Alors je lui dois bien ça.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODO ★ smell like teen spirit

avatar

✄ NOMBRE DE CYCLES : 1100
✄ A ATTERRIT : 23/04/2011
✄ MOOD : quiet


heart and soul
ϟ AGE : 24 ans
ϟ SOME FRIENDS :
ϟ YOUR ROLE PLAY :
MessageSujet: Re: PDM. ❝ Close your eyes, make a wish. ❞   Sam 7 Avr - 16:18

Grrr, madame j'aifiniavanttoi. Mad I love you

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



« Le bonheur, c'est la permanence de l'éphémère. Seulement le mien est inaccessible. » ▬ Mebaël
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODO ♦ may the odds be
ever in your favor.

avatar

✄ NOMBRE DE CYCLES : 1620
✄ A ATTERRIT : 19/03/2011


heart and soul
ϟ AGE : 29 ans △ 10 ans
ϟ SOME FRIENDS : Lune-de-feu △ Caleb △ Finnick
ϟ YOUR ROLE PLAY :
MessageSujet: Re: PDM. ❝ Close your eyes, make a wish. ❞   Sam 7 Avr - 16:23

Tsss. Jaloux. Rolling Eyes héhé

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: PDM. ❝ Close your eyes, make a wish. ❞   

Revenir en haut Aller en bas
 

PDM. ❝ Close your eyes, make a wish. ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» CR Close Action
» Make-up
» Behind blue eyes...
» Etape par étape d'un make up (Elfdoll Sian)
» Worlds 2010
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WANDERING SOULS. :: Il est temps de choisir ton hôte :: pour une fois qu'on t'oblige à raconter ta vie :: une vie des plus passionnantes-